RIP Guy Peellaert

Guy Peellaert died 19 nov (1934 – 2008)


Pravda La Surviveuse

Rock Dreams

http://www.guypeellaert.com/guy.html

J’ai eu peut-être une intuition et j’ai commencé le veille de sa mort cette affiche pour le gig de mon nouveau band en partant d’un dessin recopié d’une planche de Peellaert !?


(Baldo d’après Peellaert)

Publicités

Obama! on verra…


On verra…
We’ll see…

SPÉCIAL TINTINOPHILIES

Un fait divers inspire Hergé pour écrire

« LES BIJOUX DE LA CASTAFIORE »


J’habite à coté d’un domaine ressemblant à Moulinsart,

ce domaine à appartenu à Jérôme Bonaparte, le jeune frère de Napoléon.

sur le site du domaine :
http://aviatechno.free.fr/vilgenis/perles_corey.php
est relaté le mystère de la disparition des perles de Mrs Corey.

et est émit une hypothèse qui peu intéresser les tintinophiles


Ce fait divers n’aurait-il pas inspiré Hergé pour écrire « LES BIJOUX DE LA CASTAFIORE » ?
Les similitudes sont troublantes !

Qu’en pensez-vous ?


Hergé
———————————————-

Le Journal

– Vendredi 15 juin 1923 –

Édition de 5 heures

Qui a dérobé les perles de Mrs Corey

L’ENQUÊTE AU CHÂTEAU DE VILLEGÉNIS

Sitôt rentrée de Londres, Mrs Corey, la richissime Américaine, épouse du « Roi de l’Acier », à qui l’on a dérobé, dans les circonstances mystérieuses que nous avons relatées, douze perles d’une valeur de trois à quatre cent mille francs, a voulu apporter son concours entier à l’enquête menée par le commissaire Gabrielli, de la première brigade mobile.
La journée d’hier a passé à reconstituer la scène du vol : au moment de partir pour Londres, le 4 juin, Mrs Corey avait placé dans un petit sac en cuir un précieux collier de 123 perles. Le sac resta quelques instants sur un meuble, dans un salon de Villegénis. Est-ce à ce moment que le vol a été commis ? Rien ne le démontre encore, Quoi qu’il en soit, Mrs Corey, qui s’est fait conduire en automobile de Villegénis à la gare du Nord, n’a plus ouvert son sac qu’arrivée à Londres.

C’est dans cette ville qu’elle s’aperçut de la disparition du collier. Aussitôt, elle prévint Mrs Esther Brendt, gouvernante de Villegénis, qui ordonna des recherches, malheureusement sans résultat. Dès lors, on pouvait croire que le collier avait été volé à Londres même, et sans doute aurait-on ainsi conclu, si, le 9 juin, le chauffeur de Mrs Corey, Auguste Boueilh, n’avait retrouvé sous les coussins de son automobile le fameux collier, mais privé des douze plus belles perles.

Il est certain, d’autre part, que, bien que retrouvé le 9 juin, le collier se trouvait dans la voiture bien avant cette date, car depuis quatre jours, c’est-à-dire au lendemain du départ de Mrs Corey, le chauffeur avait amené l’auto dans un garage de Palaiseau, où elle a subi quelques réparations.

D’où il paraît à peu près incontestable que le collier a été volé, que les perles en ont été arrachées, et qu’il a été caché sous les coussins de l’auto avant le départ de Mrs Corey, car le voleur, informé que le sac n’avait pas été ouvert avant l’arrivée à Londres, se serait hâté de faire disparaître la preuve que le vol avait été commis à Villegénis. Ce serait maintenant la police londonienne que cette affaire occuperait.

Mais il est vraisemblable aussi que le voleur a voulu déjouer les soupçons et faire admettre que le collier s’était rompu de lui-même et que les perles avaient glissé du sac sous la banquette de l’auto,

Or, à ce sujet, aucun doute n’est permis. Le sac n’a pas été ouvert et le fil du collier, coupé en trois endroits, n’a pu l’être, de l’aveu d’un expert, qu’avec un instrument tranchant, ciseaux ou canif,

Le champ des recherches est donc circonscrit désormais. Le vol s’est commis à Villegénis même, C’est là que le commissaire Gabrielli poursuit son enquête.

———————————–

UN CHÂTEAU – UNE CANTATRICE – UN VOL DE BIJOU
HERGÉ s’en serait-il inspiré pour son album des aventures de Tintin
LES BIJOUX de la CASTAFIORE


Hergé
Merci à Jean-Pierre BEAUFEY

Vetements et chaussures se réparent tous seuls grace à nouvelle molécule

Vetements et chaussures se réparent tous seuls grace à nouvelle molécule

Résultats publiés dans la revue Nature aujourd’hui : des chercheurs français ont mis au point une nouvelle matière élastique qui se répare toute seule. Voie ouverte donc aux produits “auto-cicatrisants” grace à cette matière synthétisée d’origine végétale composée de molécules qui s’assemblent en réseaux supramoléculaires qui, en cas de rupture, se réassemblent tous seuls en retrouvant leur forme et élasticité d’origine.

Des applications possibles pourraient etre les tissus pour vetements dont les trous se réparent tous seuls ou bien les semelles de chaussure qui seraient désormais indéformables ou encore des jouets pour enfants qui se cassent et se remettent tous seuls en état originaire ou encore plus des pièces détachées de voiture qui s’auto-réparent sans avoir la nécessité du travail de réparation d’un garagiste !

Nouvelle molécule révolutionnaire auto-cicatrisante découverte par des chercheurs Français d’Arkema

Le groupe chimique Arkema (ex pole Total) et le laboratoire Matières Molles et Chimie ont commencé à rechercher cette matière depuis l’an 2000 et à la développer depuis 2004.

Deux catégories de produits sont pretes pour le marché : les bitumes qui utilisent cette matière à base de molécules végétales plus petites (adhésifs et vernis ainsi que peintures) et les matières plastiques aux molécules plus grandes qui offrent une meilleure biodégradabilité et une plus grande résistance aux solvants par rapport aux matières plastiques actuelles.
“Ces deux catégories de produits devraient etre mises sur le marché dans un an ou deux” a affirmé Manuel Hidalgo, chercheur chez Arkema

COMMENT LES PROMOTEURS INSTRUMENTALISENT LES ARTISTES


Je viens de recevoir ce mail :

« Chers amis,
pour la 6ème année, les habitants de la rue Dénoyez au coeur de Belleville vous invitent à leur fête. Si le repas de quartier est plus un rassemblement de proximité, le reste de la planète est le bienvenu à l’heure du digestif . Cette année, on dansera avec l’orchestre du Ménilmutant. Et n’oubliez pas le Loto ou une oeuvre d’art est à gagner. Cette fête se déroule pendant les Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes. C’est l’occasion de voir la ville autrement et de passer un bon w.e à Paris Belle…ville!
Art mitiés


La Maison de la Plage
http://maisondelaplage.canalblog.com
18bis rue Dénoyez
75020 Paris

artistes-belleville2

belleville-artistes

Ce qui m’a fait immanquablement penser à

ART SECURITY SERVICE

le film de Bernard Mulliez


art-security-service

ART SECURITY SERVICE Un film de Bernard Mulliez – 2006 – 108 mn
« Au printemps 2005, le promoteur immobilier Robelco, frappe les trois coups médiatiques d’un projet de « revitalisation » des Galeries Ravenstein à Bruxelles. Afin de « changer l’image de la galerie », le promoteur invite des galeristes à occuper temporairement des magasins. Au soir du vernissage, le dispositif de « revitalisation » apparaît in situ dans toute sa violence sociale. Au premier étage, les galeries d’Art parées de tous les attributs de la légitimité culturelle. Au rez-de-chaussée, les cafés appelés à disparaître et leur clientèle frappés du stigmate de l’indignité. Bernard Mulliez mène des entretiens avec les différents intervenants. Du côté du monde culturel, outre les formes d’ (auto) aveuglement ou de lucidité désabusée, le racisme social des agents les plus compromis avec le promoteur laisse sans voix. La violence symbolique exercée contre ceux qui travaillent dans les bar du bas de la rotonde vient redoubler la violence économique, voire policière, décortiquées dans ce film, véritable épure des méthodes employées couramment par les promoteurs immobilier.

carte-art-security

In the spring of 2005, the property developer Robelco gave wide media coverage to a project for ‘revitalising’ the Ravenstein Galleries in Brussels. With the intention of ‘improving the image’ of the department store Galleries, they invited several art galleries to temporarily occupy the many empty commercial spaces. On the first floor the art galleries were adorned with the virtues of the ‘culturally elite’, whereas the ground floor; with its doomed, undesirable local cafés and bars, were adorned with their ‘socially disadvantaged’ customers. The director Bernard Mulliez interviewed the different people involved in this project.

extrait

Je signale donc une projection du film ! À NE PAS RATER !!!


« 19 Mai 2008 Paris 6 (75)
Débat-projection Villes et résistances sociales

Projection du documentaire de Bernard Mulliez “Art security service” (1h30)
suivie d’un débat avec Jean-Pierre Garnier (sociologue), Bernard Mulliez et Benoit Eugène (rédacteur en chef de la revue Agone)
Soirée organisée avec les Amis du Monde Diplomatique d’Ulm

20h00. ENS Ecole normale supérieure, 45 rue d’Ulm 75005 (salle Dussane)
Informations : 01 49 54 25 25″
burlaud@clipper.ens.fr


Rencontre-débat & DVD ?


Mardi 20 mai à 19h30

Rencontre-débat avec la revue Revue Agone n° 38/39 intitulé
Villes & résistances sociales.

Extraits :

« La volonté de non-savoir », Jean-Pierre Garnier
Dans le milieu de la recherche urbaine comme ailleurs, les vastes systèmes d’interprétation échafaudés dans l’intention de « comprendre le monde pour le transformer » ont cédé la place à des « paradigmes locaux » où le descriptif succédait au prescriptif. En fait, sous couvert de « démarche plus compréhensive qu’explicative », l’esprit critique sera peu à peu évincé au profit d’une apologie plus ou moins subtile de l’ordre des choses.

« Art Security Service », Bernard Mulliez (film)
Au printemps 2005, le promoteur immobilier Robelco, frappe les trois coups médiatiques d’un projet de « revitalisation » des Galeries Ravenstein à Bruxelles en y accueillant des galeries d’art. Véritable épure des méthodes de gentrification, le film retourne également les armes de l’art contemporain contre son utilisation pour délégitimer les classes populaires.

Revue Agone n° 38/39 : Villes & résistances sociales
format 15*21 cm – 322 pages + 1 DVD (2 heures 30)
Agone éditeur
2008
30.00 €

agone

Projection débat d’Art Security Service de Bernard Mulliez

Mercredi 17 décembre 2008

CICP, 21ter rue Voltaire, métro Rue des Boulets

En présence du réalisateur, de la Revue Agone et de Jean-Pierre Garnier (CNRS)

Voir le film :

http://www.dailymotion.com/video/x77w8t_art-security-service_creation

Crudités Radio Show Party #7 / Samedi au Baron-Samedi

 

 Crudités Radio Show Party #7

Samedi au Baron-Samedi

 

nico-sdz-syle

La saison DJ est à peine terminée que les DJettes préparent déjà l’année 2008. Premier Tiers I de l’année inscrit au calendrier, le « Crudités Radio Show Party #7 » a d’ores et déjà enregistré les inscriptions de Flow et Maïa, respectivement numéros 1 et 3 hexagonales, ainsi que celles de l’Américaine Un et de la Russe Pom.

Un début plein de promesses pour le rendez-vous indoor parisien qui se dote, d’entrée, de très sérieuses candidates à la victoire. Au premier rang : l’ex-numéro 1 mondiale Flow. La protégée de Steak, qui fêtera là sa onzième participation, a, depuis 2001, toujours rallié le carré VIP, empochant au passage la victoire à deux reprises (2001, 2006). Manue, qui lui a barré la route en 1999 et 2003, viendra pimenter des débats que le tirage au sort pourrait, d’emblée, rendre houleux.

Delphine sera de la partie pour grossir les rangs frenchies. Devenue numéro 1 hexagonal au terme d’une saison réussie, « Little Delphine » n’a, pour le moment, jamais réussi à briller au Baron Samedi comme elle l’aurait voulu. Quart de finaliste en 2005, la dynamique DJette avait quitté le tournoi prématurément, évincée d’entrée par sa compatriote Marie. Une envie de bien faire partagée par la dernière entrante, Un, quart de finaliste l’an passé, sortie avec perte et fracas par une Pom remontée, qui avait été contrainte de batailler dur pour venir à bout de la retorse russe.

Avancée majeure dans la production d’hydrogène

Avancée majeure dans la production d’hydrogène

Une équipe de chercheurs français a réussi à produire de l’hydrogène sans utiliser de catalyseur à base de métaux précieux comme le platine, levant ainsi un sérieux obstacle lié au coût de cette une source d’énergie qui pourrait bine s’imposer dans un avenir proche.

Ce catalyseur, qui libère l’hydrogène de l’eau, est à base de cobalt et son efficacité est « supérieure aux systèmes comparables renfermant des catalyseurs à base de métaux nobles », comme le platine, l’or ou l’argent, ont indiqué dans un communiqué les chercheurs, du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS).
Les matériaux sont l’un des verrous les plus importants à faire sauter dans la production d’hydrogène car ils sont très onéreux.
Le dispositif présenté par les chercheurs français dans l’édition internationale de la revue Angewandte Chemie du 4 janvier comporte également un système de photosensibilisateur – pour capter l’énergie lumineuse – utilisant du ruthénium, un autre métal précieux. « Une prochaine étape de ces recherches visera à s’en affranchir », soulignent-ils.
« Les travaux publiés constituent une avancée considérable dans le domaine de la photo-production d’hydrogène », affirment le CEA et le CNRS.

(11/01/2008)

voiture hydro

la meme

Les moteurs à hydrogène ou à pile à combustible

Le moteur à hydrogène, une solution miracle contre la pollution ?

Moteur à hydrogène Wikipédia