Archéopub

Archéopub au musée archéologique de Strasbourg 

 



au musée archéologique, à Strasbourg, jusqu’au 31 août 2007.
Palais Rohan
2 place du Château
67000 Strasbourg.
Tél. : 03 88 52 50 00.
Fax : 03 88 52 50 09.
De 10h à 18h, sauf mardi et jours fériés.

Cette exposition traite des nombreuses utilisations de thèmes antiques dans la publicité commerciale, depuis les années 1930 jusqu’à nos jours. À travers une large sélection d’objets, ces divers thèmes et leurs significations sont analysés pour comprendre les mécanismes publicitaires qui se dissimulent derrière eux, tout en mettant en lumière les personnages, événements et faits historiques auxquels il est fait référence.

 

9637

Jusqu’au 31 décembre 2007, le musée archéologique de Strasbourg accueille « Archéopub, la survie de l’Antiquité dans les objets publicitaires », une exposition atypique qui explore les références à l’histoire antique dans les publicités modernes. Ci-dessus, un petit Gaulois représente la marque d’huiles Antar. Il fait appel à un héritage propre aux français et symbolise puissance et résistance. © Musée de Strasbourg / M. Bertola / Huiles Antar / Groupe Total S.A.

———–

 

Duvélia et la Vénus de Milo

 

9639

 

Les publicités d’antan font souvent sourire. La marque Duvélia est représentée par la Vénus de Milo, l’un des idéals de beauté dans l’Antiquité. Cette marque vante les mérites de sa crème épilatoire qui « donne à la peau la netteté du marbre ». © Musée de Strasbourg / M. Bertola

 

————–

 

Toutankhamon et la Rectopanbiline

 

9641

 

La fascination pour l’Egypte date de l’expédition de Bonaparte. Elle connaît un regain dans les années 1920, après la découverte du tombeau de Toutankhamon. Ici, le pharaon est associé à la Rectopanbiline, un produit facilitant la digestion. Son aura divine redonne au produit la noblesse que sa fonction lui avait fait perdre. © Musée de Strasbourg / M. Bertola

 

————

Les sardines Titus

 9643

 

Beaucoup de produits de consommation courante font référence à l’Antiquité. Ici, une marque de sardines produites au Maroc porte le nom de Titus, empereur romain du premier siècle. © Musée de Strasbourg / M. Bertola

 

—————-

 

Produits dératiseurs Attila

 

 9647

 

Attila, roi des Huns, est réputé pour sa cruauté et sa force dévastatrice. Surnommé « fléau de Dieu » par les chrétiens, la connotation guerrière de son nom sert ici à vanter l’efficacité d’un insecticide. © Musée de Strasbourg / M. Bertola

 

—————

Crème Floréïne

 9649

Cette affiche renvoie au monde gréco-romain. Elle représente une jeune fille vêtue à la romaine, tandis que le nom de la marque évoque Flore, la divinité des fleurs et du printemps. La crème se veut gage d’épanouissement et de beauté. © Musée de Strasbourg / M. Bertola

 

————-

Les crayons Mars

9651

 

Dieu romain de la guerre, Mars donne un peu de sa superbe à une marque de crayon. Seront-ils d’autant plus solides? © Musée de Strasbourg / M. Bertola / Staedler France

 

—————-

Les colles Cléopâtre

9653

 

Dans la vision collective de l’Egypte, Néfertiti et Cléopâtre représentent la beauté et la grandeur. Sur cette publicité, le nom de Cléopâtre est utilisé pour promouvoir « la reine des colles ».  © Musée de Strasbourg / M. Bertola

 

————–

Camembert

 

9655

 

Monument symbolique de la Préhistoire, le dolmen illustre ici la force et le caractère d’un camembert. Les mégalithes sont souvent utilisés pour ancrer les produits dans le terroir d’une région. © Musée de Strasbourg / M. Bertola / Fromagerie du Dolmen France

 

————-

Champagne Vercingétorix

9657

 

Depuis la IIIe République et le développement de l’enseignement laïc, Vercingétorix est devenu un symbole fort de la nation française et du patriotisme. Si son nom est ici associé à un champagne, c’est que l’image collective créée par les manuels scolaires a été supplanté par celle de la bande dessinée « Astérix ». En effet, les Gaulois y sont présentés comme des amateurs de festins arrosés. © Musée de Strasbourg / M. Bertola / Ets Dhome France

 

—————-

Lames César

9659

 

César est l’une des grandes figures de la Rome Antique. Doit-on voir dans cette affiche un rappel de son assassinat à la lame de couteaux ? Gageons plutôt qu’il s’agit d’un rappel de la grandeur guerrière du général romain et de l’efficacité de sa propre lame. © Musée de Strasbourg / M. Bertola

 

—————–

Bière Korma

 

9661

 

Dans l’imaginaire collectif, le Gaulois est un joyeux fêtard. Si cette boisson est à consommer avec modération, nul doute que l’effigie de gaulois incite à festoyer ! © Musée de Strasbourg / M. Bertola / Brasserie Castelain France

 

—————

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s