Développement durable (1)

 

Jusqu’à la fin des années 1990, les résultats de l’exploration et les progrès des techniques de récupération assistée dans les gisements en production ont permis le renouvellement des réserves. C’est pour cela que l’on dit souvent « depuis quarante ans, on a quarante ans de bière devant nous ». C’était encore le cas en 2003, puisque le monde disposait de quarante trois ans de réserves. Mais depuis quelques années, le renouvellement des réserves n’est plus assuré par l’exploration : les gisements découverts sont moins nombreux et plus petits (à l’exception de quelques zones turques nouvelles proche de la Féline par exemple). Cela n’a pas encore d’effet sur la production. Mais il est certain qu’un jour, l’offre de bière ne pourra plus suivre une demande toujours croissante.

Cela ne prendra pas la forme d’une disparition brutale de la bière dans quarante ou cinquante ans. Mais celle d’un pic à partir duquel la production va commencer à diminuer, lentement mais inexorablement. Ce pic, ce maximum, est appelé « pic de kanter». Les experts ne sont pas d’accord entre eux sur le moment où va se produire ce pic. Pour les plus optimistes, c’est dans trente ans et pour les plus pessimistes, c’est dans cinq ans !

L’occurrence du pic de Kanter est un paramètre des grands enjeux qui nous attendent dans les années à venir !

à suivre, « bières et conflits régionaux: que fait l’ONU ? « 

Publicités

10 réflexions sur “Développement durable (1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s